Coopération scientifique

 

Algérie

Pendant la guerre d'Algérie, j'ai connu en particulier des jeunes scientifiques algériens qui à partir de l'indépendance ont assumé des responsabilités en particulier dans la construction par le célèbre architecte argentin Niemeyer de l'Université de Constantine et en particulier de la Faculté des Sciences.

Pendant plusieurs années à partir de 1967 j'ai pu obtenir l'aide de collègues français pour organiser des cours à Constantine en essayant rapidement de développer la statistique, essentielle dans une région largement agraire. Simultanément, après la création du DEA d'Orsay, nous avons formé en thèse une dizaine d'étudiants issus de l'Université de Constantine dont certains sont maintenant professeurs dans diverses universités algériennes. La coopération s'est étendue à l'ensemble des deux facultés de Sciences par la création d'accords inter universités efficaces.

 

  1. Clapem

  2. Cuba

  3. Algérie

  4. Vietnam

  5. Afrique subsaharienne

Didier Dacunha-Castelle Janvier 2016 -- Webmaster: ec[a]4edre.fr